Rechercher

[8 Mai 1945] 📓 le Soldat

"Soldat enfantin, arme à la main Courant le long des tombes des lendemains, Vomissant la guerre des esprits malheureux, Crachant sur ce Dieu putréfié aux mille yeux.

Toujours plus loin, toujours plus fort en criant, La tulipe du désespoir découle son poison, Creusant cette fosse ténébreuse emplie de serpents, Serpents étouffant l'avenir devenu prison.

Le doigt pointé sur le soleil desséché, L'espoir dirigé vers un bonheur illusoire, Retourner mille et une fois dans nos tristes péchés, Les yeux fixent dévisagent la folie du soir.

Un fou furieux embourbé dans sa crasse, Toujours plus étreignant nos corps décomposés, Le miroir photographie cette immonde face. L'autel attend le coeur ensanglanté, déchiré.

Jour saignant le parfum de nos chimères, Nuit enveloppant la putréfaction de nos prières, Temps décomposant nos corps d'être pourris, Dieu regardant cette sublime agonie infinie." (31 mars 1993)











0 vue